Diverses lettres
Forme ou mouvement ?
Diverses lettres
Questions de niveau
Latéralité et tenue
Détails sur méthode
PRINCIPES GENERAUX
Précisions sur p. 6
LIENS
ATTAQUE DES i, u ET t
FORMATION DES m
NOMBRE DE PONTS DES m ET n EN SCRIPT ET EN CURSIVE
LES MAJUSCULES

QUESTION : Y a-t-il un réel intérêt à faire des attaques aux i, u et t plutôt que de les commencer d’en haut ?

Réponse : La réponse est double :

1er La méthode d’enseignement de l’écriture que j’ai créée propose un apprentissage des automatismes de l’écriture, ce qui est plus facile à mémoriser que l’apprentissage de dessins de lettres sans relations les unes avec les autres(dans ma méthode on fait le geste et on en extrait les lettres ; avec une attaque d’en haut on voit la lettre et on en consolide éventuellement l’apprentissage par un geste).

Les i, u, et t constituent la série de base des lettres à coupes (en référence à une coupe à fruits). C’est la deuxième série de lettres ; elle fait suite à celle des boucles. Les boucles s’attaquent en bas à gauche et tournent en sens inverse des aiguilles d’une montre. Les coupes font de même (mais le geste redescend en trait couvrant au lieu de tourner). Il est donc plus facile d’apprendre à les tracer ainsi que sans attaque puisqu'il s'agit d’un réinvestissement d’acquis.

2ème A l’intérieur ou à la fin des mots u, i et t sont reliés à la lettre qui précède. On ne peut pas considérer leur attaque comme la fin de la lettre précédente. En effet :
- si le geste est continu le tracé antérieur va jusqu’au point d’attaque des lettres, or les fins de lettres qui précèdent ne montent pas aussi haut. On ne peut pas considérer non plus cette attaque comme un trait de liaison car on court le risque que l’enfant n’enchaîne pas son geste dans l’écriture d’un mot : il trace une lettre, un trait de liaison, puis la lettre suivante.
- si le geste est discontinu (car justement la fin des lettres ne monte pas aussi haut) le mot est entrecoupé d’arrêts qui ralentissent l’écriture et risquent d’en limiter la perception à des tracés isolés peut favorables à la mémorisation de l’orthographe du mot (alors que le geste continu oblige à revoir le mot pour placer les i et les t, habitude excellente pour la mémorisation et la vérification de l’orthographe)


ATTAQUE DES LETTRES RONDES

QUESTION : Pourquoi ne faites vous pas de trait devant les o, les a, et toutes les lettres rondes ? A. professeur des écoles. GS

Réponse : Ce trait n'a pas de raison d'être : au mieux il représente la liaison avec la lettre qui précède et ne peut donc exister devant une lettre qui débute un mot ; au pire, considéré par l'enfant comme partie intégrante de la lettre ronde, il peut engendrer un arrêt avant de le tracer ce qui occasionne une reprise inesthétique avec la fin de la lettre précédente et un ralentissement du geste. De plus, tracer un trait devant une lettre ronde en début de mot implique un arrêt du tracé qui nuit à la vitesse de l'écriture ( Cf. "Le geste d'écriture - Méthode d'apprentissage - Cycle 1 - Cycle 2 " Editions Hatier - page 125 - présentation sur le site http://www.daniele-dumont.com )

* * *

Formation de la lettre m :

QUESTION : je suis enseignante en GS : pour tracer la lettre m faut-il faire faire aux enfants des cannes attachées où des ponts sur lesquels on repasse , nous ne sommes pas tous d'accord à l'école merci de votre aide – MC H.
Réponse :
Tracer des cannes adossées les unes aux autres entrecoupe le geste d’écriture et en rend la fluidité difficile.
Il vaut mieux travailler par types de formes : les boucles ( qui tournent et qui avancent ), les coupes (semblables aux boucles mais qui ne tournent pas), les ronds ( semblables aux boucles eux-aussi mais qui n'avancent pas), enfin les ponts qui partent dans l'autre sens.
Une fois acquises la boucle (e, l ), la coupe – cf. coupe de fruits – (u, i, t) (t = demi-coupe) et le rond qui tournent tous dans le même sens, l’enfant peut apprendre le pont sur le même principe mais dans l'autre sens : apprentissage du geste tout d’abord, donc quelques ponts enchaînés sans lever le stylo et petite courbe à la fin (comme la fin normale d’un m) afin d’éviter que, par la suite, il fasse un angle à la fin des m, p et h avant d’amorcer la lettre suivante.
Vous pouvez consulter, au sujet des ponts séparés,ma réponse à une question d'une enseignante au sujet de la formation des m suite à mon article sur différenciation entre dessin, graphisme et écriture dans la rubrique "Atelier" du site bienlire.eduction.com
(http://www.bienlire.education.fr/02-atelier/fiche.asp?theme=1131&id=1277)
Vous pouvez consulter aussi sur http://www.educationenfantine.com tous les messages de la rubrique dossier en débat : "du dessin à l'écriture" (en bas à gauche de la page d'accueil).

* * * * *
QUESTION SUR LES PONTS DES m ET n:
Je refuse de parler de pont à mes élèves en ce qui concerne le m et le n,car il y a trop de confusions entre le script et la cursive.
En script pour le m il y a bien 2 ponts ... pourquoi alors en faire trois en cursive, le n lui n'en a qu'un en script et 2 en cursive. (...)
Pour les enfants qui confondent les 2 lettres ou ceux qui on du mal à copier en cursive un texte lu en script je parle maintenant de jambes : le m a 3 jambes et le n 2.
Avez-vous des suggestions à me faire à ce sujet ?

REPONSE :
La différence entre le nombre de ponts des m et n en cursive et en script provient du fait que la cursive est une écriture liée et la script une écriture aux lettres isolées. Le premier pont des m et n cursifs assure la liaison avec la lettre qui précède de la même façon que la courbe qui retourne vers la droite à la fin de ces lettres assure la liaison avec la lettre qui suit.

Travaillant sur le geste plutôt que sur le « dessin des lettres » et sur des lettres enchaînées plutôt que sur des lettres isolées je vous suggère de faire écrire l'enchaînement « mememe » en faisant dire aux enfants "un deux trois et je tourne et un deux trois et je tourne et un deux trois et je tourne". Vous faites alors remarquer que si vous découpez la première série de trois ponts une boucle vous avez le mot "me", exemple : « Tu me donnes du gâteau ? ». Puis vous faites faire l'enchaînement « nenene » en faisant dire aux enfants « un deux et je tourne et un deux et je tourne et un deux et je tourne ». Vous faites remarquer que si vous découpez que la première série de deux ponts et une boucle vous avait le mot « ne », exemple : « je ne veux pas de gâteau ».

L'important est que les enfants comprennent le geste à faire, le vocabulaire viendra ensuite s'appliquer à un concept qu'ils auront bien intégré. Pour ma part, je trouve le mot « pont » éloquent.

* * * *
MAJUSCULES

QUESTION :Que pensez-vous de l’écriture majuscule en maternelle ? E.M. école maternelle
Réponse :

Il est utile que l’enfant sache qu’une phrase commence par une majuscule (et se termine par un point) et que les noms propres commencent par des majuscules.

En bonne logique l’enfant commence par apprendre l’écriture minuscule (en ce qui concerne l’écriture cursive) ; il me semble donc logique de dire à l’enfant que, tant qu’il ne sait pas faire les majuscules, soit elles sont faites par l’enseignant (cf. cahier 3 l’écriture courante où toutes les majuscules sont déjà tracées) soit il les remplace par des minuscules. Il me semble d’ailleurs sain de dire à l’enfant que s’il ne sait pas faire quelque chose il peut utiliser des solutions d’attente, cela dédramatise de fait qu’il « ne sache pas » et qu’il n’y a rien de grave à ne pas savoir faire , il saura plus tard.

Une autre solution consiste à utiliser les majuscules typographiques que l’enfant est en mesure de tracer dès qu’il sait manipuler correctement un crayon et gérer correctement son espace (gestion statique de l’espace graphique – cf. fin d’un côté du cahier 1). Cette solution présente l’inconvénient de mélanger écriture typographique et écriture cursive ; elle doit également être présentée comme une solution d’attente.

Ceci dit, les majuscules que je propose sont très simples (cf. cahier 3 CP-CE2 « les majuscules »). On peut aussi envisager de les enseigner aux plus habiles dès la maternelle.

voir aussi la fin de mon article à ce sujet sur "educationenfantine" en cliquant sur le lien ci-dessous :
http://www.educationenfantine.com/forum/affiche_message.asp?ident=4344381&id=438&groupe=434&famille=1&lapage=1&theme=18&forum=55

danieledumont
Site créé le 06/03/04